Le B-EC-9 a volé pour la première fois au mois d'Août 1976.


   La structure est en bois, épicéa du Jura et contreplaqué d'Okoumé collés à la Caseïne, les ailes sont entoillées. Aucun acier spécial n'entre dans la construction. Les ailes et les mâts sont rapidement démontables. Le train d'atterrissage est constitué par une large lame souple de lamelles frêne contrecollées et porte quatre roues ; il permet l'atterrissage sur des très mauvais terrains: cellule rustique facile à construire qui demande peu d'entretien.


   Le poste de pilotage biplace est indépendant de la cabine. Le pilotage est du type Mignet à deux commandes; sur l'aile arrière se trouvent deux volets qui permettent de cabrer d'avantage aux faibles vitesses et d'incliner l'appareil pour les approches par très fort vent de travers.

Les gouvernes peuvent être facilement agencées pour avoir un système classique à trois commandes et raffinement suprême, on peut disposer sur le même appareil d'une place pilote "Mignet" et d'une autre "classique" !

 

 

Dimensions

Aile avant : 9,6 m

Aile arrière : 8,8 m

Surface : 25 m2

 

 

Performances

Vz4 à 6 m/s suivant charge

Charge utile : 450 kg

Soute : 5 m3

Vitesse de croisière

170 km/h

Conso : horaire28 litres

 

 

Dimensions cabine

Longeur : 2,8 m

Hauteur : 1,5 m

Largeur : 1,3 m

Porte de cabine coulissante

Hauteur : 1,25 m

Largeur : 1,1 m

 

 

Motorisation

Lycoming de 180 cv

 

 

   Le para-cargo est une machine qui aurait dûe baisser les coûts d'exploitation des centres parachutistes d'une façon notable.

Mais d'autres applications sont possibles :

  • Petit cargo de transport d'éléments longs (5,5 m), comme des pâles d'hélicoptères, des tubes ou des madriers.

  • L'avion sanitaire capable de se poser sur des terrains de fortune, avec deux lits superposés, des équipements de premiers soins et deux sièges le tout sans oblitérer l'ouverture de la porte.

  • L'avion agricole, avec emport d'une grande quantité de produit, l'épandage à faible vitesse sans danger dans les virages et l'utilisation à partir de terrain de fortune.

  • Camping-car des airs, la famille Croses l'a expérimenté.
     

 

 

 


  

Le B-EC-9 "PARA-CARGO"    1976

En haut à droite, Jean-Marie Vançon, le restaurateur,

à gauche, Patrick Wadsworth, le pilote d'essai.

 En construisant le Para-cargo en amateur, Bujons et Croses ont fait un bel effort mais, il est évident qu'il n'aurait pu déboucher sur le marché que dans le cadre de certificat de navigabilité normal, impossible a obtenir puisqu'il est incapable de se mettre en vrille !


Jean-Marie Vançon a rescussité le Para-cargo pour le bonheur des amateurs.
    Je garde l'espoir que cette fabuleuse machine sera à nouveau construite et trouvera toutes sortes d'applications.

Photos Croses

Cliquez ci-dessus,

pour visionner les Photos

du pou-cargo